Vroegboekkorting

La bataille de la Somme

Depuis le hall central de départ de Menen, nous nous rendons à 6h30 par les autoroutes à Bapaume, où nous quittons l'autoroute et entrons sur le champ de bataille de 1916. Notre premier arrêt sera le Mémorial de Thiepval pour les disparus, qui répertorie plus de 72 000 noms de soldats britanniques disparus. Le centre d'accueil des visiteurs qui l'accompagne offre une introduction parfaite à l'histoire de la première bataille de la Somme. Nous nous rendons ensuite à Beaumont-Hamel pour visiter l'un des sites les plus intéressants de la Première Guerre mondiale : le parc commémoratif de Terre-Neuve. Vous verrez ici comment les tranchées ont été construites et comment le site a pu jouer un rôle décisif dans une guerre dominée par l'artillerie et les mitrailleuses. Ici aussi, le centre d'accueil mérite une visite. Le couloir de l'Épave et le cratère de l'Aubépine, situés à proximité, méritent également une visite. En route vers Albert, nous nous arrêtons au cratère de Lochnagar. Au début de l'offensive britannique, le 1er juillet 1916, 19 mines profondes ont explosé. Le cratère de Lochnagar est le mieux préservé d'entre eux. Le site a été acheté par le Britannique Richard Dunnings, qui a sauvé le cratère pour les nombreux touristes.


Pour le repas du midi, nous nous rendons à Albert, où une Madone dorée et un enfant décorent le clocher de l'église. L'histoire de la précédente Madone est tout autre...


Après le repas de midi, nous nous rendons à Delville Wood pour visiter le South African Memorial & Museum. La brigade sud-africaine a tenu bon pendant 6 jours dans la forêt à l'ouest de Longueval, mais a finalement dû arrêter la bataille parce qu'elle était encerclée. Seul un quart des troupes est revenu. Puis nous traversons la Somme et visitons le parc du Mémorial du Corps australien à Le Hamel. Le général australien John Monash y a jeté les bases de la tactique ultérieure des "forces combinées", qui seront déployées avec tant de succès lors des offensives finales des Alliés. Un peu plus loin, nous visitons également le Mémorial national australien à Villers-Bretonneux. Tous les Australiens disparus en France sont mentionnés sur ce mémorial. Et bien sûr, le Centre John Monash, qui a été construit derrière le mémorial, vaut également le détour. Retour à Menin, arrivée vers 20h30